AGATHE JAZZ QUARTET

Agathe Iracema a le jazz dans la peau. Encouragée dans la voie artistique depuis son plus jeune âge et adoubée par la grande dame du jazz Sheila Jordan, elle crée son premier quartet à quinze ans. Depuis, elle ne cesse d’envoûter son public avec son timbre de voix doux et profond, de le surprendre par son aisance et son audace et de le séduire par sa fraicheur et sa spontanéité.

Agathe Iracema vit et respire la musique depuis sa prime enfance, du son de la trompette de Miles Davis au rythme de Caetano Veloso. Avec son père bassiste, originaire du Brésil, elle fréquente toutes les salles parisiennes avant même de savoir lire et écrire.

Lorsqu’à l’âge de 14 ans, elle assiste à une master-class de Sheila Jordan, la grande dame du Jazz tend l’oreille : « I heard Agathe and was literally blown away with her fantastic talent ». Ses encouragements déterminent la jeune chanteuse à devenir professionnelle et Agathe se produit désormais à chaque occasion, gagnant peu à peu l’espace des Jazz clubs parisiens où elle fait rapidement salle comble. Un public fidèle et de plus en plus nombreux suit la jeune chanteuse. Sa rencontre avec le contrebassiste Juan-Sébastien Jimenez fonde la formation de son quartet. Avec ses arrangements très modernes de standards du jazz et ses compositions originales, « Agathe Jazz Quartet » fait souffler un vent de fraicheur dans le paysage du jazz français.

André Manoukian dit d’elle : « Les rythmes afro- brésiliens répondent au jazz du nord. La bossa et la samba font partie par extension de la grande famille du jazz, aussi dans la voix d’Agathe à côté des grandes sœurs de la famille Gilberto : Astrud, Bebel, on retrouve naturellement les influences de Sarah Vaughan, Ella Fitzgerald. Agathe, délicate et souriante nous fait voyager au gré de ses compositions et des standards de jazz. »

Soutenue par des pointures comme le trompettiste Nicolas Folmer ou Fred Wesley, au trombone, venus glisser leur expertise sur son album « Feeling Alive » (Neuklang/Harmonia Mundi), Agathe rappelle que le jazz reste plus que jamais vivant. L’album est construit autour des 3 compositions de la chanteuse lead et raconte l’amour, la vie et l’art de vivre ensemble. Un Jazz authentique, moderne et vivant. Agathe Jazz Quartet livre ici une version novatrice et subtile d’un Jazz d’aujourd’hui où se côtoient standards de jazz et créations.
Feeling Alive, le titre éponyme de l’album est la déclaration d’amour d’Agathe à la musique. Avec le trompettiste Nicolas Folmer et le maître du funk et tromboniste Fred Wesley, ses deux invités sur l’album, le titre s’envole dans un arrangement à l’unisson qui donne la tonalité de l’ensemble. Une musicalité qui traverse chaque titre de bout en bout.

Sur scène Agathe Iracema est accompagnée de Leonardo Montana (piano), Christophe Wallemme (contrebasse) et Pierre Alain Tocanier (batterie).

« Agathe Iracema, toute jeune chanteuse parisienne d’origine brésilienne, foudroie les musiciens de la génération précédente grâce à son charme et à sa dévotion à la musique. »
TÉLÉRAMA

 


photos © Véronique Vial, Lu

dimanche 08 octobre — 17.00

 

DIM 08 OCT – 17.00

AVANT-CONCERT DANS LE STUDIO à 16.30
MUTS dir. Roselyne Dauneau

durée 1h30 sans entracte

0-12-16-19 €