ALCAZAR MEMORIES

PAUL LAY TRIO

Paul Lay (piano), Simon Tailleu (contrebasse) et la chanteuse suédoise Isabel Sörling nous proposent un voyage dans la mémoire d’un ancien cabaret marseillais. Touchant.

Paul Lay n’est pas inconnu à L’ESTRAN — même si le pianiste est un jeune homme discret — il était le pianiste délicat de Hugh Coltman lors de sa venue sur la scène guideloise.
Avec « Alcazar Memories », c’est un voyage hommage aux racines de la chanson populaire française, plus particulièrement provençale, et suédoise. Tout est réfléchi mais en douceur, en beauté, en tenant compte de la générosité et de la qualité de ses compagnons de route et de scène, ici Isabel Sôrling & Simon Tailleu.
« Une voix, un piano, une contrebasse. C’était le son que j’avais en tête pour ce répertoire de chansons et de poèmes que m’inspirent la Nature et ses richesses, afin de créer de nombreux climats et une musique aussi dense qu’aérienne. Toutes ces pièces célèbrent cette Nature, sa force, sa multitude, mais décrivent également l’Homme et ses états d’âme, à travers des chansons d’amour. »
C’est aussi une affirmation de ce travail de composition et d’écriture qui, depuis quelques années, marque le talent de Paul Lay. Une alchimie parfaite entre la connaissance de l’histoire de la musique, classique, jazz et cette capacité à en extraire une nouvelle direction, de nouvelles voies pour présenter un univers où l’on se sent immédiatement conquis.
Si Alcazar Memories repose sur le passé de ce cabaret marseillais qui a vu traverser les plus belles heures et les plus beaux concerts de la chanson française, le clin d’œil que lui porte Paul Lay contribue assurément à son renouveau et à porter à la connaissance de chacun un patrimoine d’une fraîcheur insoupçonnée.

Après des études au Conservatoire de Toulouse, puis au CNSM de Paris, département Jazz et Musiques Improvisées avec Hervé Sellin, François Théberge, Glenn Ferris et Dre Pallemaerts, Paul Lay se perfectionne auprès de Riccardo Del Fra.
Prix de soliste au Concours National de Jazz de la Défense, Paul Lay est lauréat des plus prestigieux concours internationaux (Concours International Piano-Jazz de Moscou, Concours International Piano-Jazz Martial Solal, Concours International de piano jazz de Montreux), ainsi que de la Fondation Meyer, Mécénat Musical Société Générale. En 2014, Paul Lay reçoit le Grand Prix du Disque de Jazz de l’Académie Charles Cros avec son précédent album « Mikado ». En 2016, Paul reçoit le prix Django Reinhardt décerné par l’Académie du Jazz qui distingue le meilleur artiste de jazz français de l’année, il est alors également élu Révélation Française par Jazz Magazine.

Isabel Sörling est une jeune chanteuse suédoise qui a fait ses classes au CNSM de Paris. Improvisatrice extrême donnant des concerts solo sans micro, sirène folk, protégée d’Ibrahim Maalouf, amatrice d’expérimentations électroniques avec son groupe Soil Collectors, Isabel multiplie les projets, explore les genres. Un fil esthétique semble néanmoins relier toutes ses digressions stylistiques : celui d’une musique scandinave, aérienne, épurée, imprégnée du répertoire traditionnel qu’elle chante depuis l’enfance.
Sa voix cristalline est un joyau convoité par de nombreux musiciens.

Simon Tailleu est déjà passé par L’ESTRAN puisqu’il est le contrebassiste qui accompagnait Youn Sun Nah lors de son passage remarqué à Guidel. Il commence la contrebasse à l’IMFP (Institut Musical de Formation Professionelle) de Salon de Provence et poursuit son enseignement au Conservatoire de Marseille.
En septembre 2006, Simon entre au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans la classe de Jazz et Musiques Improvisées dirigée par le contrebassiste Riccardo Del Fra. Simon joue avec de nombreux musiciens français et étranger: Biréli Lagrène, Michel Portal, Stéphane Belmondo, Mike Stern, Yaron Herman, Ambrose Akinmusire,… Remarquons qu’il remporta le prix de groupe du concours international de Montauban en 2011, avec… les frères Enhco ! Grâce à ses qualités techniques, sa sensibilité musicale, son sens de l’harmonie et de l’improvisation, Simon Tailleu est acclamé par un grand nombre de musiciens de sa génération.

dimanche 10 décembre — 17.00

DIM 10 DÉC 17.00

durée 1h30

0-12-16-19 €