DES RÊVES DANS LE SABLE

Compagnie Sable d’Avril

Lorène Bihorel est une jeune artiste qui excelle dans une discipline d’un genre nouveau. Elle présente un spectacle étonnant de dessin sur sable, qui émerveille les enfants et fascine les adultes. Sur sa table lumineuse, rediffusée simultanément sur grand écran, les dessins naissent en quelques secondes et se transforment sous les yeux des spectateurs, au rythme des contes auxquels ils donnent vie. Un moment unique et magique…

« Du souvenir que j’en ai, j’ai toujours dessiné. J’ai eu la chance de naître dans une famille de peintres : tout ce qu’il faut pour patouiller ! Et la patouille devient une passion… Je n’ai pas fait les Beaux Arts. Mon expérience s’est construite sur le seul désir de dessiner, et de chercher de nouvelles formes artistiques. Le dessin sur sable m’a ouvert un magnifique champ d’expression. Le sable est vivant, mouvant. Chaque geste compte, c’est une précision de chaque instant, mais c’est aussi la magie de l’aléatoire.
Le dessinateur dessine souvent seul, sans témoin ; ce qui est fabuleux pour moi, c’est de pouvoir partager l’intimité de la création avec le public. Je suis heureuse de pouvoir transmettre cela, je suis heureuse de voir que le public y est sensible, et que les enfants comme les adultes se laissent emporter par le rêve. »

Un trait de sable pour faire une dune, une poignée pour faire un nuage, un point pour faire un œil, un bijou, un flocon de neige… Au fil des grains, une femme s’habille, la marée monte, la nuit tombe, un oiseau s’envole.Le geste de Lorène est ample et grâcieux, tout comme précis et chirurgical pour conclure par un détail qui donnera tout son sens au dessin, soulignant le propos des contes que l’on entend simultanément, dit par François Berland et Catherine Nullans.
Lorène Bihorel joue à merveille de la lumière et des contrastes, mais aussi de toute la gamme de couleurs possibles de ce sable particulier, du sépia au noir.
Un magnifique moment de spectacle à vivre en famille.

 

LE FIGARO – Quand le sable investit la scène, c’est d’abord pour un voyage plein de magie. Avec ses mains, Lorène Bihorel conte des histoires entre les grains et donne vie à des personnages étonnants. Les histoires se dessinent dans des couleurs ambrées et chaudes, le temps d’une parenthèse poétique. Lumières et musique subliment un spectacle qui sort totalement de l’ordinaire.
MIDI LIBRE – Avec du sable, Lorène crée du rêve. On a été embarqué par son grand sens de la narration, sa manière de faire apparaître les différents éléments, de les faire évoluer, de nous surprendre et même sourire par ses clins d’oeil humoristiques. De beaux dessins en mouvement, voués à disparaître, comme dans un rêve.
LA PROVENCE – La matière noble se façonne par les mains de l’artiste pour donner à voir de formidables aventures. L’univers du conte à son paroxysme, les personnages se suivent sur un fond sonore magistral. Chacun nous porte avec légèreté, du palais le plus riche au bord de la rivière, de l’univers fertile des jardins en fleurs au désert chaud et meurtrier. Découvrez la poésie du bout des doigts… 

photos © Jean-Michel Bihorel, Laurence Lhuillier

dimanche 26 novembre — 17.00

DIM 26 NOV 17.00

durée 1 heure
à partir de 5 ans

8-10-12 € – FAM 35 €