FIGHT NIGHT

Cie Ontroerend Goed (Gand – Belgique)

Fight Night est une aventure politico-théâtrale qui pose avec intelligence et humour une réflexion sur les mécanismes du jeu démocratique. C’est un spectacle participatif de théâtre-réalité où les spectateurs munis d’un boîtier électronique de vote peuvent (doivent) donner leur avis sur chacun des comédiens présents sur scène.

Le vote populaire c’est une sortie de l’Europe sur référendum, le choix ultime entre un écologiste ou un populiste, un outsider auquel personne ne croyait qui sera candidat à l’élection présidentielle de la plus grande démocratie, un peuple qui pousse son Premier Ministre à la démission suite à son implication dans un scandale fnancier. L’absence de vote c’est le lot des dictatures ou des royaumes. En 2016 quel est le sens du mot « démocratie » ? Et au-delà, de quoi notre vote est-il fait ?
Après A game of you en 2014 la compagnie Ontroerend Goed de Gand (Belgique) nous propose de vivre une nouvelle expérience théâtrale. Cinq candidats. 5 tours de scrutin. Équipé d’un boîtier, chaque spectateur va voter et choisir le candidat qu’il va mener à la victoire. Sur quels critères le public va-t-il fonder son choix ? Quelle part d’objectivité ou de subjectivité ? Quels mécanismes conscients ou inconscients derrière le fait d’appuyer sur le bouton 1 ou 2 ? Comment réagissons-nous à la manipulation ? Qu’en est-il de notre libre-arbitre ?
Chaque « candidat » délivre son message, est plus ou moins honnête, tente le tout pour le tout pour séduire le public et finir vainqueur, survivant. Sur cette scène qui rappelle tout à la fois un ring de boxe et un plateau télé, chaque tour de vote, chaque « round » est annoncé par une cloche, comme dans un match du noble art. Et chaque résultat est annoncé avec en fond sonore un jingle anxiogène qui rappellerait presque les pires heures de Zone Rouge (si vous ne vous rappelez pas de cette émission vaine et ennuyeuse présentée par Jean-Pierre Foucault,…eh bien tant mieux pour vous). Les six comédiens (Angelo Tijssens, Aurélie Lannoy, Charlotte De Bruyne, Grégory Canoli, Hervé Guerrisi et Jonas Vermeulen) sont parfaits chacun dans leur rôle. Chacun représente un personnage qui réagit en direct au vote du public dont chacun voit le résultat sur un double écran.
Toute un série de questions ou de situations parfois déroutantes sont proposées aux spectateurs. Certaines vont le conforter dans ses positions, d’autres interpellent. D’autant plus que le tout est fait de manière très intelligent et que l’on rit beaucoup. L’équipe technique au second plan du plateau donne en direct les résultats de chaque sondage : pas moyens de tricher. Mais ce n’est qu’un jeu n’est-ce pas ?
Ici aucune idéologie n’est (re)présentée, les enjeux sont simples : capter votre attention, votre amour, votre approbation, votre éclat de rire, votre compassion, découvrir votre point faible, votre malin plaisir, et emporter votre cœur donc votre soutien, coûte que coûte. Mais il n’est pas sûr que le meilleur gagne vraiment…
Derrière les rires, les sondages guignolesques, les questions étonnantes, « Fight Night » est une réflexion profonde sur le sens que nous donnons à notre voix, à notre vote, à notre représentativité. C’est un miroir troublant de nos valeurs et de nos modes de jugement. Le jeu nous amène à nous interroger sur le fonctionnement même de nos démocraties.

Le meilleur va-t-il gagner ? Qu’est-ce qui fait de lui ou d’elle le ou la meilleur-e ? Comme dans un thriller politique, les éliminations tiennent en haleine le spectateur, qui retient son souffle jusqu’à la dernière minute. Qui va l’emporter ? La voix de la raison ? La candidate tout sourire qui voudrait que tous votent pour elle ? Le troisième larron, soi-disant anti-système ? La démocratie ? Voire même le présentateur, qui profite de sa connaissance du système pour tenter de le changer, sans avoir jamais été élu (tiens, tiens, cela ne vous rappelle-t-il pas quelqu’un ?).

Conception et mise en scene : Alexander DEVRIENDT
Texte : Alexander DEVRIENDT, Angelo TIJSSENS & les interprètes
Interprétation : Angelo TIJSSENS, Aurelie LANNOY, Charlotte DE BRUYNE,Gregory CARNOLI, Herve GUERRISI, Jonas VERMEULEN
Régie générale : Babette PONCELET & Iben STALPAERT
Production : Ontroerend Goed (Gand, BE) & The Border Project (Adelaïde, AU)
Coproduction : Theatre Royal Plymouth (UK), Vooruit (BE) & Richard Jordan Productions (UK)
Ce spectacle bénéficie du soutien financier de l’ONDA dans le cadre de son aide à la diffusion pour une tournée en Bretagne.

photos © Sarah Eechaut, Yvon Poncelet, Anna Lupien

 

mercredi 07 février — 20.30

MER 07 FEV 20.30

durée 1h15 environ (dépend de vous !)
à partir de 14 ans

10-13-16 € – FAM 60 €