LE VIOLON DU FOU

(Tous ceux qui tombent ont des ailes…)
THÉÂTRE MUSICAL

 

 

Le Violon du fou est une adaptation au théâtre du récit éponyme de l’auteur suédoise Selma Lagerlöf (1858-1940), Prix Nobel de littérature en 1909, auteure notamment de Le Merveilleux Voyage de Nils Holgersson à travers la Suède.
Le Violon du fou est une histoire d’amour, de transformation et de folie. C’est aussi et surtout un texte sur l’adolescence.

L’ÂGE DU CHOIX ET DU DESTIN…

Comment sort-on de l’enfance pour devenir ce que l’on va être ou l’être que nous souhaitons devenir ? Quelles sont les épreuves qui font de nous l’être humain, à la bonne place dans le monde que nous habitons ? Et comment traverser ces épreuves ?
En adaptant ce conte, la jeune auteure et metteur en scène Louise Lévêque choisit de questionner l’adolescence comme moment de passage symbolique, comme âge de référence du choix et du destin.

INSPIRÉ PAR DES COLLÉGIENS…

Louise Lévêque met au coeur du processus d’écriture la rencontre avec des adolescents de différentes cultures.
« Je propose aux jeunes que je rencontre de noter toutes les questions que le monde leur pose : les phrases interrogatives reçues oralement et par écrit, formulées par les proches, les amis, les professeurs, par SMS, sur les réseaux sociaux, dans leurs lectures… Toutes ces phrases, avec leurs langages spécifiques, constituent en creux un portrait de ces jeunes face au monde. En commençant cette collecte, les questions révèlent qu’il s’agit beaucoup d’amour, d’être avec l’autre, de se construire, de répondre ou de ne pas répondre à ce que la société ou la famille exigent. Une quinzaine d’adolescents de Guidel et Hennebont (puis des autres villes où jouera le spectacle) interviendra au coeur de la représentation. Chaque adolescent qui participera au projet aura accès à différents aspects de la fabrication du spectacle (jeu, musique, technique) et influencera le spectacle.

Le texte du spectacle étant donc à la fois composé de l’adaptation du conte de Selma Lagerlöf et de paroles collectées auprès de jeunes âgés de 14 à 16 ans (processus d’écriture réalisé à Guidel, Hennebont, et en Russie), Louise invite un violoniste (Frédéric Jouhannet, accueilli cette saison avec le duo Voï Voï) et un compositeur de musique contemporaine (Antoine Berland), spécialiste du traitement des voix, pour créer une matière textuelle et sonore à partir des voix collectées pour constituer un poème sonore de voix, de musiques et de sons concrets.

L’HISTOIRE.

Hede (joué par Cantor Bourdeaux) passe ses journées à jouer du violon. Lorsqu’il apprend que le domaine familial est ruiné, il décide de rentrer et d’oublier sa musique. Il devient colporteur. Il part du Nord de la Suède vendre un troupeau de chèvres dans le Sud. Une forêt immense, l’hiver s’abat, le troupeau est décimé, Hede devient fou. Mendiant halluciné, accompagné d’un violon, il erre de ville en ville, ne trouvant refuge que dans les cimetières. Son violon joue pour lui. Un jour, du fond de son tombeau, une jeune morte, Ingrid (jouée par Mathilde Martinage), se réveille.
Voilà quelques semaines, elle a renoncé à la vie et lentement s’est éteinte. Dans le noir du tombeau, elle entend une voix. La voix lui montre l’image d’un jeune étudiant dont elle est tombée amoureuse enfant, qu’elle n’a jamais oublié, et qui court un grand danger. Ingrid rassemble ses forces pour le prévenir, son sang se remet à couler dans ses veines, son cœur à battre. Hede l’entend et la libère de son cercueil. Commence alors leur chemin commun. Elle part à la recherche de l’étudiant qu’elle doit protéger et sauver. Lui part retrouver sa mémoire et se libérer des peurs qui l’assaillent. Sur ce chemin, le violon les accompagne (joué sur scène par Frédéric Jouhannet).

Un spectacle théâtral et musical d’aujourd’hui, créé avec la participation d’adolescents, pour exprimer avec une force poétique les aspirations d’une génération interrogative.

(photo © Valentine Magendie)

mardi 25 avril — 14.00 & 20.00

MA 25 AVR

14.00 (scolaire / COMPLET)

20.00 (tout public)

CRÉATION ORIGINALE EN RÉSIDENCE


tout public à partir de 12 ans
durée 1h20 environ


8-10-12 € / famille 35 € ACHETER DES PLACES


LECTURE PUBLIQUE DE LA PIÈCE ET RENCONTRE AVEC L’ÉQUIPE ARTISTIQUE

à la médiathèque de Guidel (Place Louis Le Montagner)

SA 08 AVR 17.00

à partir de 12 ans, dans la limite des places disponibles.


production Compagnie Vivre dans le feu

Partenaires de la création :

L’ESTRAN – Guidel et Le Théâtre de la Tête Noire – Lyon.