191130 Vague2-Hamonshu
191130 Vague2-Hamonshu
191130 Puissantes-Hamonshu-Libre
191130 Puissantes-Hamonshu-Libre

PUISSANTES, propos sur l’influence des vagues

Nadia Sénéchal est surfeuse, géologue et chercheuse à l’Université de Bordeaux : elle est une spécialiste des vagues de tempêtes. Aline Pénitot est navigatrice, compositrice électroacoustique et productrice de documentaires pour la radio. Nadia mesure les ondes des vagues et ses paramètres : hauteurs, fréquences, longueurs d’ondes, harmoniques, pulsations, dissipation,… Autant de termes directement utilisés en musique. À partir de ces données, et d’entretiens enregistrés, Aline Pénitot crée à Guidel une installation sonore  sur les liens profonds que nouent plusieurs femmes avec la mer et la puissance de l’océan : Isabelle Autissier (écrivaine, navigatrice, et la vague scélérate), Natacha Rottier (surfeuse, plasticienne à San Francisco), Éliane Radigue (compositrice aux ondes magnétiques), Annette Haudiquet (conservatrice du musée du Havre où figure « La Vague » de Gustave Courbet), Gabrielle Mallet (osthéopathe en piscine), Laurie Peschier-Pimont (chorégraphe et surfeuse), Laurence Perrillat (surfeuse et curatrice), Aline Magnien (conservatrice du musée Rodin où figure la vague puissante de Camille Claudel),…

Du sa 30 nov au di 01 déc


PREMIÈRES…

représentations les sa 30 nov et di 01 déc à 11.00
nombre limité de spectateurs par séance, 
durée 1h environ

€ 5 / gratuit sur présentation du pass festival
ACHETER des places en ligne


Rencontre avec Aline Pénitot, Nadia Sénéchal  et plusieurs « Puissantes » le dimanche 01 déc après-midi


Aline Pénitot, musique et création radiophonique, avec la complicité de Nadia Sénéchal, Professeur en Hydrodynamique Littorale et Dynamique des plages sableuses, Université de Bordeaux / Camille Sauvage, scénographe. Production Compagnie Ondas / avec le soutien de FACTS – arts et sciences université de Bordeaux, Laboratoire EPOC (Environnements et Paléoenvironnement Océanique et Continentaux) – Université de Bordeaux.


illustration © Mori Yūzan